Packshot de la bouteille de Château Laroque 2022 en vente en primeurs

Château Laroque 2022

Grand Cru Classé, Saint-Emilion

94 Vinum
93-94 James Suckling
95-97 Yves Beck
93 Jean-Marc Quarin
93-95 Robert Parker Wine Advocate

Tous les prix affichés incluent la TVA.

Château Laroque en quelques mots

C'est devenu une adresse prisée des grands amateurs, cela deviendra bientôt un repère pour tous ! Grand Cru Classé de Saint-Emilion, magnifiquement situé sur le plateau calcaire de l’appellation, Château Laroque tient dans son terroir des prédispositions outrageusement préférentielles pour produire des grands vins. S'il est l'un des crus les plus anciens de l'appellation, il a opéré ses 10 dernières années une lente métamorphose qui le place désormais parmi les plus grands vins de l'appellation. L'arrivée de David Suire à la tête du domaine a grandement contribué à cette mue spectaculaire. Le millésime 2022 n'échappe à son implacable réussite : admirable de définition aromatique, le fruit pulpeux et énergique s'étire dans une trame de bouche terriblement langoureuse et la magnifique salinité des calcaires en finale appelle à y revenir indéfiniment.

Extraits de presse

93-94 James Suckling, mai 2023

Un Bordeaux très classique avec un corps moyen à plein, des tannins fermes et un caractère croquant, avec une nature linéaire. Groseilles et mûres. Bois de santal également. Frais.

Afficher la version originale

93-95 Robert Parker Wine Advocate, mai 2023

Autre performance impressionnante de ce domaine, le Laroque 2022 offre des arômes de baies douces, de violette, d'iris et d'épices exotiques, suivis d'une bouche mi-corsée à corsée, étagée, avec un riche noyau de fruits encadré par des acides vifs, et se terminant par une finale tendue et crayeuse. Une fois de plus, il est le résultat d'une sélection rigoureuse qui ne permet de commercialiser que 45 % de la production en tant que grand vin.

Afficher la version originale

93 Jean-Marc Quarin, mai 2023

Couleur rouge sombre, aux reflets noirs. Nez intense, fruité et suave. Charnu en entrée de bouche, charnu au milieu, le vin évolue sur des saveurs de fruits très mûrs. Bonne longueur sur une touche tannique crayeuse. On verra si l'élevage lui donne un peu plus d'éclat aromatique.

95-97 Yves Beck, mai 2023

Quelle subtile symbiose dans le bouquet de Laroque. Tout se révèle de manière pertinente, précise, canalisée. La fraîcheur calcaire est tellement évidente, tant valorisée, à l'instar des nuances d'élevage qui assument leur fonction de plébiscitaires olfactifs, de soutien et qui mettent en valeur les autres éléments. La finesse et la subtilité sont parfaitement relayées par le palais. Le vin cumule densité, charme et tension. Légèrement saline, la finale est rafraîchissante. De fins amers soutiennent et étirent idéalement l'expression et la persistance aromatique de la finale. Un vin brillant qui souligne, une fois de plus, l'aptitude des équipes de Château Laroque à produire de très grands vins.