Packshot de la bouteille de Château d’Armailhac 2022 en vente en primeurs

Château d’Armailhac 2022

5ème Cru Classé, Pauillac

96 Vinum
92-94 Robert Parker Wine Advocate
93-95 Yves Beck
95 Jean-Marc Quarin
95-96 La Revue du vin de France
96-97 James Suckling

Tous les prix affichés incluent la TVA.

Château d’Armailhac en quelques mots

Dans le giron des propriétés Mouton-Rothschild, contigu au terroir du Premier Cru Classé, Château d'Armailhac est un cru au sommet de son art. Après avoir été renommé plusieurs fois, c’est en 1989 que la Baronne Philippine de Rothschild le renomme tel que nous le connaissons aujourd’hui. Situé au cœur de l’appellation Pauillac, Château d’Armailhac compte 76 ha de vignes sur de superbes croupes de graves. Doté depuis le millésime 2021 d'un chai dédié, ce Grand Cru Classé de Pauillac affiche une plénitude de raffinement. Médocain comme jamais, d'Armailhac vise la garde avant tout ! Il serait dommage de se priver de ce Grand Cru Classé d'autant que son prix reste encore accessible. Pour l’anecdote, le petit personnage sur l’étiquette de la bouteille est une reproduction d’une œuvre en verre filé du 18ème siècle représentant Bacchus, dieu du vin romain.

Extraits de presse

92-94 Robert Parker Wine Advocate, mai 2023

Des arômes profonds de framboise, de cerise, de menthe écrasée et d'épices annoncent le 2022 d'Armailhac, un vin mi-corsé à corsé, étagé et concentré, profond, vif et sans faille, encadré par des tanins poudreux et se terminant par une finale pénétrante.

Afficher la version originale

95 Jean-Marc Quarin, mai 2023

Couleur sombre, pourpre et noire. Nez très aromatique, fin, fruité, subtil, pur, floral et réglissé. Le profil gustatif élancé du cru est toujours là. Cependant, le voici plus en chair, plus minutieux dans son agencement, plus fondant, plus juteux et finalement plus raffiné dans la persistance. Une très grande réussite dans laquelle le parfum du cabernet franc joue un rôle majeur.

96-97 James Suckling, mai 2023

Ce Mouton est comme un bébé cette année, avec des arômes de cassis, de fleurs et d'orange. Il est mi-corsé à corsé, avec une bouche serrée et racée qui montre de la persistance et de la verve. À surveiller.

Afficher la version originale

93-95 Yves Beck, mai 2023

D'Armailhac 2022 se présente avec beaucoup de caractère, d'authenticité. Il met d'abord son appartenance à Pauillac en évidence au travers de notes de graphite et de cèdre, qu'il a certes souvent révélées mais jamais d'une manière autant pertinente. Il met également son élégance en valeur de par son attaque élancée. Le côté crémeux ne manque pas de souligner une certaine densité tandis que la finale se veut fraîche et même un peu saline. Les tannins affichent une légère austérité, mais elle ne remet pas en question l'excellent niveau du vin, bien au contraire, elle contribue à étirer la finale, donc à prolonger sa persistance.