2017 un millésime… passionnant

Faisant suite à 2 millésimes entrés dans la légende (2015 et 2016), 2017 s’annonçait moins festif. Après avoir dégusté près de 400 vins à Bordeaux entre le 9 et le 13 avril, notre avis est que 2017 et un millésime passionnant, bien plus intéressant que présumé !

Fait marquant du millésime : le gel a détruit 40% de la récolte

Tout amateur de Bordeaux a entendu parler du gel des 28-29 avril 2017 qui a entraîné une perte colossale des volumes (de l’ordre de 40%). C’est le fait marquant du millésime relayé par la presse du monde entier. A cela s’ajoute un terrible orage de grêle dans la région des Graves le 27 août. En conséquence, certains châteaux ne sortiront pas de vins en primeurs (Château Villa Bel-Air, Château de Fonbel, Château Camensac, Château de Fieuzal,…) Mais tous n’ont pas été touché ! Des 30 grands châteaux visités ce mois d’avril, aucun n’a évoqué de pertes dues au gel. Le gel concerne plus l’immense région de l’Entre-deux-mers, les zones basses de Saint-Emilion et certaines zones des Graves.

Un millésime tout en finesse et en élégance

La qualité du millésime est bien meilleure que ce à quoi les dégustateurs professionnels s'attendaient. Un confrère titrait : «le meilleur millésime en 7 depuis…1947 !» Le millésime 2017 est, sans comparaison, bien meilleur que le décevant 2013, même s’il est clairement une ligue en dessous des fantastiques 2015 et 2016. 2017 est très précoce, c’est l’un des 4 millésimes les plus avancés des 20 dernières années. Les mois de mai et de juin, chauds et ensoleillés ont permis une floraison homogène. Les bonnes conditions se sont poursuivies avec toutefois un ensoleillement plus faible en juillet et moins de chaleur en août. A la mi-septembre la pluie a obligé à vendanger tôt. En fin de compte 2017 est une année de viticulture fraîche à des moments clés, ce qui explique que les vins sont moins opulents que 2015 et 2016.

En 2017, les grands terroirs ont fait la différence

En rouge, on retrouve des éléments de finesse des 2012 et parfois la structure et l'élégance des 2014. Globalement les appellations les plus réussies sont Pauillac et Pomerol. Même si on n’atteint pas les sommets de 2015-2016, bien des châteaux ont d’excellentes notes comprises entre 91et 98 points sur 100. Les vins rouges sont très colorés, ils ne présentent pas de verdeur et leurs tanins sont soyeux et veloutés. Harmonieux, ils se révèlent fruités et savoureux en bouche avec beaucoup de charme. Ils sont rarement austères, même s’ils manquent parfois un peu de puissance et d’opulence. Autre caractéristique intéressante du millésime, les degrés d’alcool sont modérés, généralement autour de 13% Vol. Les vins blancs et les Sauternes révèlent une densité aromatique impressionnante. Les meilleurs sont au niveau des grands 2016.

Et les prix ?

Disons-le d’emblée : si les prix restent au niveaux des 2015-2016, ce millésime ne revêt que peu d’intérêt. Si les prix redescendent au niveau du millésime 2014, il y a de très belles affaires en perspective. Ce jour (18 avril 2018), seul le Sauternes Château Guiraud est en vente. Beaucoup trop cher, il n’a reçu qu’un intérêt poli des acheteurs. Espérons que les propriétaires seront faire preuve de sagesse…

{

Certificat de propriété

Dès réception de votre paiement nous vous envoyons un certificat de propriété.

Garantie d'importation

Nous vous garantissons l'importation et la livraison directement du château à votre domicile, sans autre intermédiaire.

Annulation sans frais

Vous êtes libre d'annuler votre commande sans justification et sans frais jusqu'à 3 mois suivant votre paiement.

Satisfait ou remboursé

Nous vous remboursons la totalité de la somme versée majorée de 3% si nous sommes empêchés de livrer les vins que vous avez commandés.